Generation-Precaire - http://www.generation-precaire.org

bandeau du site

Loi du 22 juillet sur l’enseignement supérieur : ce que ça change

Partager cette page


Armée de réserve des entreprises, véritable variable d’ajustement de la masse salariale, les stagiaires sont bien utiles en cette période où une foule de jeunes motivés cherchent des stages, alors qu’une foule d’entreprises cherche à baisser les coups, qu’une foule d’écoles cherchent à refiler leurs stagiaires pour ne pas à avoir à leur payer de profs, et qu’une foule encore plus grande cherche un travail, mais il n’y en a pas, notamment parce qu’on le file à des stagiaires.

Attention :

  • - La loi a changé depuis la loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche.

Elle effectue des rappels sur le contenus pédagogique des stages, le volume de formation minimal qui doit y être rattaché (mais attendons le décret)

  • A présent c’est #GratifpourTous : vous devez être gratifié lorsque vous faites un stage de plus de deux mois. C’est valable pour tout le monde. Oui, même pour les collectivités locales et la fonction publique hospitalière. Et en clinique, c’était déjà le cas puisque entreprise privée.
  • Donc #GratifPourTous. Même pour les étudiants en psycho qui râlent déjà qu’ils vont avoir du mal à trouver un stage. Et oui, c’est plus dur de trouver quelqu’un qui nous paie. C’est ça l’apprentissage. Bienvenue dans la jungle, et autant commencer tôt les loulous.

Ici un bon récap (seul bémol : il parle de la gratif nouvelle dans le secteur associatif, alors qu’elle existe depuis 2006).

Les perdants : les sage femmes, les ostéopathes.

JPEG - 664 ko
Déguisons nous pour l’emploi déguisé

On attend : l’intégration des stagiaires dans le registre unique du personnel, un plafond de stagiaires en entreprises, l’intégration des stages dans le calcul des retraites (pour l’instant on a droit qu’au rachat des années d’études supérieures, or un an = 5000 euros à 25 ans (vous avez 5000 euros vous ? Nous non) et c’est 14 000 euros à 50 ans (alors vous la sentez passer la loi retraites ?).

Quelques rappels :

  • Pour rappel le stage n’est pas gratifié jusqu’à 1 mois et 29 jours, et il n’existe plus de stages de plus de 6 mois, c’est interdit par la loi n° 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l’alternance et la sécurisation des parcours professionnels
  • Pour rappel aussi, si l’étudiant en stage doit s’absenter pour motif lié à son école (rendez-vous avec un enseignant, cours, nécessité d’aller apporter son rapport de stage, mémoire, etc.) il peut le faire et cela n’enlève rien à sa gratification de stage. Comme pour les apprentis, il est en formation, si vous voulez quelqu’un à temps plein, prenez un salarié. Point.

Concernant les "congés" des stagiaires Malheureusement pas de bras, pas de chocolat, et pas de droit du travail = pas de congés payés. Les stagiaires ne sont pas comme les apprentis, à accumuler des jours de congés et des trimestres de retraite.

JPEG - 42.9 ko
stagiaire standardiste

Nos conseils, chers petits loups, et ce sont toujours, toujours les mêmes :
- Quelle que soit votre demande à votre école ou votre entreprise, elle doit être faite par écrit, de même que vos griefs, il faut des preuves.
- Ne vous bradez pas.

bandeau du site


This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tweets de @GenerationPreca